grand corps maladeFabian MARSAUD aka Grand Corps Malade est l’un des plus grands slameur de France ; ce qui est charmant dans ses textes c’est la sincérité et la proximité qui s’y dégagent, car la plupart des morceaux de l’homme qui est à fleur de mot sont tirés des ses propres expériences. A l’écouter déclamer rime sur rime sur fond de jazz ou de blues il donne envie de parler Français.

Présent pour la 1re fois au Sénégal dans le cadre du Tandem-Paris-Dakar, Grand Corps Malade confie qu’il est « très honoré vraiment, j’ai l’impression que je fais ce métier depuis 6 ou 7 ans, j’ai l’impression que ça fait 6 ou 7 ans que je devrais être venu au Sénégal, j’ai eu plein d’échange avec le public d’ici, des acteurs culturels comme Didier Awadi, et limite je trouvais pas du tout normale que  mes tournées ne soient pas encore passées par Dakar ; ah c’est dû pleins de choses hein, problème de planning, de timing etc. en tout cette fois on est là et je suis très très heureux ».
Les slameurs, seraient-ils les poètes du nouvel millénaire ? Fabian pense qu’ils n’ont rien « inventé, les poètes qui disent leurs textes à l’oral ça existe depuis toujours, mais le Slam a juste renouvelé cela ; ça a montré à tout le monde que la poésie était bien présente, elle était moderne, elle vivante. Le fait que le Slam soit dans l’oralité, cela crée une  émotion particulière, quand le poète dit alors son texte ça prend carrément une autre ampleur. Et vue que nous sommes sur le continent de l’oralité, donc le Slam prend plus d’importance. »

Moustapha KORERA, DAKARMUSIQUE.COM
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.