malick ndiayeMalick NDIAYE est un producteur sénégalais, une personne experte dans la découverte de talent, il travaille dans la musique en donnant aux artistes l’occasion de se développer et de vivre de leur art ; ses exploits se trouvent être pour le moment la perspicacité d’avoir vu en Ayo, en Imany des stars en herbe pour les propulser à la face du monde en les produisant. Mis a part ces deux artistes, Malick a aussi déjà produit l’illustre Wasis DIOP et Fada Freddy dont le projet est en pleine prépa avec son label ‘’Think Zik’’. Dakarmusique.com est allé à la rencontre de M. NDAIYE…Entretien.

Dakarmusique.com : comment Malick en est-il venu à devenir un producteur ? Y aurait-il une histoire particulière entre vous et la musique ?
Il y a une histoire particulière ? Oui et non ! Il y a des affinités, en tout cas plus qu’une histoire particulière ; il y a aussi des choix de vie, et à un moment donné on se dit que je fais ça au lieu de ça et c’est ce que j’ai fait, parce que avant je travaillais dans la mode pour une marque qui s’appelait ‘’Xulli Beut’’, c’est comme ça je me suis retrouvé dans la musique.

Dakarmusique.com : le label ‘’Think Zik’’ ?
‘’Think Zik’’ est une marque en fait, au Sénégal ça a 3 ans mais ça existe il y a 8 ans maintenant.
Dakarmusique.com : ‘’Think Zik’’ est un label commercial ou bien il y a une philosophie derrière ?
De manière générale je pense qu’il y a une philosophie autour de la musique puisque ‘’Think Zik’’ veut dire penser musique, Zik c’est le diminutif de musique ; l’idée c’était cela en fait, penser musique au lieu de penser business, et après ça on fait un business avec sans que devenir une superstar ou millionnaire soit la priorité pour les artistes, la priorité serait donc de faire une musique digeste qui pourrait résister au temps.

Dakarmusique.com : ‘’Think Zik’’ a produit Imany, Ayo etc. voilà bien des prouesses ?!
Bah je crois que ‘’Liguey bou andak barké rek la’’ (C'est seulement un travail béni)!

Dakarmusique.com : vous avez un projet avec Fada Freddy qui sera d’ici peu dans les bacs, quel est le produit ?
Fada est un artiste sénégalais avec beaucoup de talent, le projet c’est de réussir à l’imposer dans quelques territoires au maximum possible, parce qu’il en a le potentiel ; c’est un projet où il y a zéro instrument, toute la musique sera faite avec la voix et le corps. C’est vrai que ça a déjà existé, mais après sous la forme qu’on la fait nous, nous cherchons à arriver à quelque chose de personnelle avec le background de chacun, avec des idées particulières mais encore avec une touche moderne.

Dakarmusique.com : est-ce que c’est dans vos plans de produire des artistes sénégalais à part Fada ?
Moi, je ne suis pas dans une optique de produire uniquement des artistes sénégalais, je suis dans une optique de produire des artistes alors si je vois quelqu’un qui fait des choses qui me touchent, j’essaierai de voir comment travailler avec ce dernier. Dans les tous les cas, moi j’ai envie que le Sénégal s’ouvre musicalement, qu’il s’ouvre à sa propre culture, de manière plus large que le mbalax, il y a beaucoup de choses qui seraient possibles, mais malheureusement ce n’est pas le cas.

Dakarmusique.com : à votre avis, le mbalax national peut-il aller au-delà de nos frontières ?
Non je ne pense pas, mais tout est possible il n’y a pas de règles ! Toutefois je ne suis pas sûr que le mbalax puisse percer dans le monde entier, cependant un tube mbalax pourrait bien arriver à le faire.

Dakarmusique.com : le métier de producteur ne marche pas au Sénégal, ici tout le monde est auto-producteur !
Bah parce qu’il y a une économie difficile en fait, en plus même l’histoire du mbalax comme on en parle, cette musique est un problème dans  l’économie vue qu’il n’y pas de diversité, tout le monde fait du mbalax donc tout le monde ne peut pas en vivre. La production est difficile au Sénégal parce qu’il n’y a pas une économie de la musique.

Dakarmusique.com : quant on dit Malick NDIAYE, on se dit dans la tête oui c’est sûrement un sénégalais bon teint, mais on se rend compte visiblement que c’est un métisse ça  vous fait  quoi comme impression?
Ah ça ne me fait pas d’impression (rires) ! Je ne suis pas déterminé par ce que  les gens peuvent percevoir de moi, je suis déterminé par qui je suis.

Par Moustapha KORERA, DAKARAMUSIQUE.COM
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.