cheikhlo fullEha, un acronyme qui, selon Bendjin Kpéglo, n’a pas été choisi au hasard. A l’en croire, EHA porte une originalité puisqu’elle fait référence aux racines de son créateur. «Dans ma langue natale, éha signifie chant, mais également (…) cette école porte le stigmate du Togo », se justifie-t-il.

Pour Bendjin Kpéglo, « Aujourd’hui, un professionnel ou un non professionnel qui va apprendre la musique dans de bonnes conditions, avec du bon matériel, n’a aucun endroit au Sénégal, ce qui est assez pathétique. Et c’est ce qui m’a amené à créer cette école », explique-t-il.

Avant de préciser que le but principal n’est pas de gagner de l’argent. « Le but, c’est de rendre la musique accessible au plus large nombre de personnes », fait-il savoir.

Cette école de musique est parrainée par le musicien et chanteur sénégalais Cheikh Lô. Ce jeudi 28 avril, cette école d’« art mineur » a reçu l’agrément de l’Etat sénégalais. Un sésame qui lui permet de délivrer des diplômes officiels.

AKG (stagiaire)

Icilome.com