beyonce jay zLa star américaine Beyoncé Knowles invitée pour un “concert privé” à Abidjan, en Côte d’Ivoire, ne viendra plus. Les organisateurs du spectable ont du renoncer, devant l’importance du cachet demandé.

La société des divertissements d’Abidjan (Soda), créée par le publicitaire Fabrice Sawegon, a essayé d’inviter la star à Abidjan, avant son spectacle au Stade de France, le 21 juillet.

Mais l’intérêt de la star pour l’Afrique semble se cantonner à ses chansons, où elle revendique volontiers sa culture noire. Dans la vraie vie, il faut la payer très cher pour qu’elle daigne poser un pied sur ce continent. Devant l’importance du cachet qu’elle demandait -4 millions d’euros-, la Soda a du renoncer.

En mai, la société Orange s’était elle aussi heurtée au mur de l’argent qui sépare la star de l’Afrique. Le groupe de télécom avait dû se rabattre sur l’altruiste DJ Français David Guetta qui ne réclamait que 450 000 € pour passer son CD pendant 30 minutes.

En 2012, la star avait fait scandale en Afrique du Sud, en touchant près de 2 millions de dollars -payés par le contribuable et des sponsors- pour chanter lors d’un événement sportif organisé par le ministre des sports.

Heureusement, la star sait aussi être généreuse avec les Africains. En septembre 2015, elle et son mari Jay Z ont versé près de 900 000 $ à Kolawole Aluko, un milliardaire nigérian versé dans la corruption et l’évasion fiscale, pour profiter de son yacht de 65 mètres muni d’un héliport et de 10 salles à manger.

Source: Ouest-france.fr