Interviews

  • Publié dans Interviews

abdou guite 2En concert au Havre, l’artiste sénégalais Abdou Gité Seck était l’invité de  DjSéne  sur la web radio de Dakar Musique dans Micro Bled. Dans cet entretien, l’enfant de Saint-Louis fait un bilan de son séjour au Havre, sur les difficultés rencontrées pour l’acquisition d’un visa, sur son accident sur la route du Havre etc. Entretien !

Dakarmusique.com : merci de répondre à notre invitation sur la radio Dakar Musique !
Merci pour l’invitation je profite de l’occasion pour saluer tous les internautes et auditeurs de dakarmusique.com et de renouveler notre plaisir et notre sympathie de communier avec vous.

Dakarmusique.com : vous venez de vous produire au Havre en spectacle grandeur nature, quel bilan général en tirez-vous ?
C’est un honneur et un plaisir d’avoir eu la chance d’être au havre hier. Je pense que le public qui y été est un public très respectueux, et je pense aussi qu’ils ont été satisfaits de notre prestation. C’est une relation familiale que nous souhaitons pérenniser et nous espérons avoir beaucoup plus d’occasion de  nous performer au Havre. C’est un grand plaisir et une grande réussite.

Dakarmusique.com : avez-vous d’autres spectacles en vues en Europe ?
Oui bien sur là on repart en Afrique pour notre prochaine production qui va sortir et, s’il plait à dieu et que cela aboutisse, nous allons enchainer à Londres, la procédure est en cours. Mais ce n’est pas facile, les artistes rencontrent beaucoup de difficultés pour mettre en place tout ce qu’il faut pour une bonne qualité organisationnelle. Et pourtant tel ne devrait pas être le cas parce que la culture est au début et à la fin de tout développement. Il est important qu’on facilite les choses aux artistes pour qu’ils puissent s’aménager facilement. En tout cas nous comptons revenir en Europe très prochainement et, pourquoi pas, aussi à Chartres parce que demain nous avons une rencontre avec l’association de Chartres et avec l’aide de la municipalité de la ville pour mettre en place une prestation en live.

Dakarmusique.com : vous avez rencontré énormément de problème au Sénégal, plus précisément au niveau de l’ambassade de la France  pour rallier le Havre, peut-on savoir ce qui s’est réellement passé ?
Je pense tout d’abord que nos hommes politiques devraient  revoir leurs démarches. Je trouve anormal que les français se retrouvent chez nous avec leur famille, bien accueillis avec toute la téranga sénégalaise et,  nous qui sommes jeunes, reconnus de par notre sérieux et  notre dévouement dans le travail, qu’on nous mette des bâtons dans les roues pour qu’on ne puisse pas exercer notre travail comme ca se doit.
C’est quoi un visa ? Te permettre d’aller travailler là ou les gens ont besoin de toi, ce n’est pas pour aller faire du bruit ailleurs mais pour répondre à une demande. Les gens ont besoin de nous, on va en occident juste pour travailler, rencontrer les fans et mélomanes parce que la musique joue un rôle tres important depuis la tradition grecque. Donc je pense que c’est un devoir pour tout être humain sur cette terre d’ouvrir les portes à la musique et à la culture.
Aujourd’hui, je ne vais même pas parler de l’ambassade de la France uniquement mais je dirais que tous les ambassades des pays d’Europe nous barrent la  route  dans l’accomplissement de notre travail.
Et je ne vois pas ou se trouve le problème parce que depuis mon enfance, je viens en Europe et j’ai toujours respecté les règles. Alors c’est quoi le problème ? Si on nous barre la route que vont devenir nos jeunes frères et sœur qui nous emboitent le pas ? je ne fais pas appel à la guerre ou bien à la chamaille mais je fais appel à beaucoup plus de clémence, beaucoup plus d’attention et de respect envers les artistes reconnus, les artistes en général. Nous avons besoin de voyager et de rencontrer le monde parce que c’est cela la musique.
Je tiens à faire un appel dans ce sens à tous les ambassades des pays occidentaux qui sont au Sénégal, en Afrique ou ailleurs à essayer de faire la part des choses. Je ne sais pas si c est à cause du virus Ébola ou bien parce qu’ils ne veulent plus de nous, c’est à n’y rien comprendre en fait. On s’en fout des voyages on a déjà vu pas mal de choses dans le monde, que ca soit en Afrique ou ailleurs. Je suis quelqu’un qui est attaché à sa terre et il en est de même pour les musiciens avec qui je suis.  Qu’ils donnent à chacun un visa de dix ans aller retour et ils ne verraient personne rester chez eux.

Dakarmusique.com : vous avez été victime d’un accident sur la route du Havre avant votre spectacle, comment ca s’est passé ?
On était pris dans un carambolage sur l’autoroute en venant sur Havre. S’était évident vu tout les problèmes au départ du Sénégal que l’ambassade de la France nous a causé, on courrait contre la montre pour sauver les meubles, pour l’honneur mais aussi pour ne pas décevoir ce cher public venu nombreux. Ca ne pouvait que se passer de la sorte. C’est la meilleure chose qui peut nous arriver, je m’attendais au pire, mais Dieu merci on est tous là sain et sauf.  

Dj Séne, Abdoulaye Diaw, Dakar Musique
djséCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.