fête de la musique 2013

Le Théâtre National Daniel Sorano a fêté la musique ce vendredi 21 juin devant les locaux de la prestigieuse salle. C’est donc l’Ensemble Lyrique Traditionnel qui a été choisi pour cette occasion pour fêter la musique avec plus de mélodies sénégalaises à travers : djembé, sabar, tama, flûte, xalam, kora et balafon, les divas Soda Mama Fall, Arame Camara … pour revisiter et magnifier l’héritage cultureldu Sénégal.

Il est 10H quand les musiciens procèdent à la balance ; un moment après, on apercevait les dames magnifiquement habillées de basinsbleus se présenter en compagnie de leurs instrumentistes. Ce fut le début d’une prestation quelque peu inhabituel, car les gens se mettaient sous l’abribus en face pour appréciertout à l’ombre le spectacle, d’autres se plaçaient carrément tout en face. Au nombre des spectateurs, on peut aussi  compter les chauffeurs des voitures qui passent, ceux-ci n’ont pas visiblement manqué d’y jeter un coup d’œil et même de ralentir par moment.
Arame Camara captivait l’attention par sa touche manding, Mbaye Ndiaye ne s’est pas gêné devant son monde et ses pas de danse très sérère en constitue la preuve. Soda Mama Fall a tout simplement était tyrannique sur la scène, emportée par la vibe traditionnelle, elle défaisait par inadvertance son foulard par moment, la dame proclamait haut et fort musicalement qu’« ici c’est Sorano, la fête de la musique est nôtre ».
Présent sur les lieux, le Pr Massamba Gueye Directeur du Théâtre National Daniel Sorano confie que « la fête de la musique, c’est la fête de toutes les musiques étant donné que nous avons la musique traditionnelle,nous nous sommes dit que nous allons rendre compte au public de ce que nous faisons ; et pour ce jour c’est bien que l’Ensemble Lyrique vienne saluer les gens. ».  M. Youssoupha Wade Directeur de la Direction des Arts, quant à lui trouve « cette formule pour s’ouvrir au publicparticulièrement très intéressante, d’ailleurs elle entre parfaitement dans le cadre de l’esprit de la fête de la musique. Au-delà de cela, c’est la qualité de la prestation qu’il faut relever et remercier les artistes de Sorano. »

Moustapha KORERA, DAKARMUSIQUE.COM
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.