Chroniques

Chroniques

Nos chroniques sur la musique sénégalaise et les artistes et musiciens sénégalais

Les Maracas africains ou "Kessink kessink"

kessink_kessink03

En effet on utilise les maracas dans les mélodies africaines pour avoir une sonorisation légère. C’est un instrument qui n’est jamais utilisé seul, le  maraca ou kessink-Kessink accompagne toujours le balafon, le bolon, le djimbé etc. Son usage est rependu partout en Afrique de l’ouest, dans chacun des pays qui compose cette sous région c’est un instrument qui est familier aux populations. A l’origine c’est une calebasse que l’on peint, puis elle est emballée par un sac de perle, ce qui laisse comprendre que sa fabrication est des plus simples dans la mesure où l’homme n’y ajoute que la décoration sinon c’est l’arbre qui donne le produit fini. Dans les ballets traditionnels africains le maraca est  toujours utilisé du fait de la présence des djimbé, du bolon… et  y devient une nécessité pour son caractère léger.
  • Écrit par La rédaction
  • Catégorie : Chroniques

Metiswing du Cuba à L'institut Français

metiswing02
Baile au parfum des îles, c’est l’image du spectacle donné par le groupe Metiswing à l’Institut Français Léopold Sédar SENGHOR, hier le 14 avril 2009.

Tiré du mot metis et wing, metiswing veut tout simplement dire les ailes métis. Métis parce que le groupe est composé de six filles qui sont originaires du Cuba et de la France. C’est sous un air de baile salsa qu’elles ont capté en toute communion un charmant public, venu nombreux les regarder. Elles ont un lead vocal, une guitariste, une qui joue de la flûte traversière, une batteuse de tambour, une sur la batterie, une claviste et toutes font le chœur.
  • Écrit par La rédaction
  • Catégorie : Chroniques

Ismael Lô en tournée mondiale

ismael_lo_01

Ismaël Lô ne s’interdit rien. Surtout pas le droit de ne pas se presser, de réfléchir, de se poser. « Il faut laisser le temps au temps » dit-il. Il aura fallu donc l’attendre ce nouvel album, le 22ème dans sa carrière, comme l’on avait également un peu attendu « Dabah », le précédent. Enfin « Sénégal » est arrivé. Enregistré entre Dakar, Paris et Londres (pour les arrangements de cordes), il contient tout ce qui fait l’identité de l’un des chanteurs les plus attachants que le Sénégal ait offert au monde.
  • Écrit par La rédaction
  • Catégorie : Chroniques

Victor DEME à L'institut Français de Dakar


victore_deme_000

La Femme a été à l’honneur à l’institut français Léopold Sédar SENGHOR de Dakar le 24 mars 2009 dernier. Le chanteur burkinabé Victor DEME est un grand défenseur de la condition de la Femme en générale et celle africaine en particulier.
Son style musical dominé par l’acoustique est très agréable à écouter. Ses thèmes sont engagés et émanent de la vie quotidienne des africains, entre autres thèmes nous pouvons citer : Les enfants de la rue qui selon le chanteur mériteraient du soutien de tous en ce sens que la responsabilité nous incombe tous, le partage et la solidarité sont chantés par Victor DEME, le thème qui revient le plus dans ses chansons reste irrévocablement la Femme qu’il n’a cessé un instant de rendre hommage.
  • Écrit par La rédaction
  • Catégorie : Chroniques

Baaba Maal et la tradition africaine à l’honneur à l’Institut Français Léopold Sédar SENGHOR…

baaba_maal_034

Baaba Maal s’est produit en concert avec son groupe le Daandé Lenol ce mardi 31 mars 2009 au théâtre de verdure de l’Institut Français LSS de Dakar. C’est dans une folle ambiance que le spectacle s’est déroulé du début à la fin. Les chansons sont accompagnées de mélodies africaines jouées avec des instruments traditionnels tels que « xaalam », le Kora etc. avec un mélange d’instruments modernes comme la guitare séche.
  • Écrit par La rédaction
  • Catégorie : Chroniques